Isabelle Cloutier-Blanc

J'ai commencé à courir au début de mes études, un peu par obligation. En février 2017, suite à l'obtention de mon diplôme, j'étais enfin convoquée au test physique que j'attendais depuis 3ans. Cette journée devait être l'une des meilleures de ma vie.. Et bien, ça été tout le contraire. En effectuant un saut, j'ai trébuché, en sectionant complètement mon LCA, en déchirant partiellement mon ligament latéral, mon ménisque et causant quelques petites fractures dans mon fémur et mon tibia. Suite aux analyses médicales, la solution était d'entreprendre une ligamentoplastie afin de pouvoir reprendre mes activités physiques normales. Les mois qui ont suivis, dans l'attente de la chirurgie, ont été difficiles mentalement et émotionnellement.. j'ai vu mes amis réussir tandis que je restais au point fixe. En décembre 2017, j'ai finalement été convoquée pour ma chirurgie. Quelle joie pour moi. Mais ce n'était pas si simple que je l'aurais cru. Après l'opération, j'ai été presque 2mois en béquille. Je regrettais presque, à ce moment là, d'avoir été opérée. Quand mon genou a commencé à aller mieux, j'ai repris mes activités physiques préférées du temps, soit le spinning et la natation en piscine. Bien évidemment, jai du me remettre à la course en vue de reprendre mon test physique à lENPQ. Au début, la reprise de la course à été difficile. Au cegep, on nous avait habitué à viser des performances de temps. Puisque mon genou n'arrivait pas à suivre le rythme au départ, j'ai dû m'adapter et courir plus lentement. C'est d'ailleurs à ce moment que j'ai commencé à apprécier la course à pied, sans me mettre trop de pression. J'ai commencé à ajouter des kilomètres et des kilomètres et a apprécier de plus en plus la course à pied. Depuis, le course à pied est mon sport préféré. Notamment parce qu'on peut pratiquer le sport où on veut et qu'il n'y a pas un horaire fixe. Je cours aussi pour le bien que ça me procure physiquement et mentalement. Je suis simplement heureuse d'avoir la possibilité de courir alors que je ne pouvais plus auparavant. En janvier 2022, après un 2ans de course plus ou moins assidue, j'ai décidé d'instaurer une routine plus stable, entre 4 et 6 sorties par semaine. J'ai appris à courir sans attendre la température parfaite et sans attendre après quelqu'un quelque part. Pour repousser mes limites, je me suis inscrite à des demi-marathon et à une première course en sentier (trail) pour me sortir de ma zone de confort. Puisque mon carburant principal est le dépassement de soi, je repousse une fois de plus mes limites avec la course CRYO. Non seulement le défi physique et mental est de taille, mais la cause de la course est inspirante. Alors, pour toutes ces raisons, aidez moi à atteindre mon objectif de 500$ (minimum requis) afin que je puisse participer à la course CRYO et ainsi redonner à la cause. BRAVER LE LAC EN HIVER : La Micro-CRYO représente l’introduction idéale avant de s’attaquer à la Traversée dans le futur. Tout comme les participants de la Traversée, les coureurs de la Micro-CRYO doivent relever le défi de courir en hiver, dans la pénombre, sur le magnifique lac St-Jean. Sous un ciel étoilé, n’entendant que le bruit de leurs pas dans la neige, les participants vivront une expérience dépaysante à coup sûr. La Micro-CRYO débutera au splendide site de Chalets et Spa Lac Saint-Jean (Chambord) à la tombée du jour. Les coureurs utiliseront une piste entretenue et balisée de quelques kilomètres avant de rejoindre le parcours de la Traversée. Ils se joignent ainsi aux coureurs de la Traversée pour les derniers kilomètres, unissant leur forces et énergie pour rejoindre la ligne d’arrivée au Village sur glace de Roberval. Les participants possèdent un maximum de 2 heures pour effectuer la Micro-CRYO. LA CAUSE: Depuis 1996, la fondation Sur la pointe des pieds a organisé plus de 65 expéditions d’aventure thérapeutique pour les jeunes atteints de cancer. Bien plus que des sorties de plein air, ces aventures offrent aux participants une occasion de côtoyer d’autres jeunes qui partagent les mêmes réalités. Par le biais du défi et du dépassement, la fondation Sur la pointe des pieds vise à reconstruire l’estime de soi ainsi que redonner espoir en la vie. En participant à des expéditions hors du commun et dans la mesure de leurs forces, ces jeunes découvrent de nouveaux horizons.
Montant amassé
0 $
Objectif :
500 $
Faire un don

Liste des donateurs

Soyez le premier donateur.
Retour à la campagne